La Grande Histoire de la Renaissance du x2816 

et de son Moteur MGO


Les travaux de restauration de l'autorail X2816 ont été interrompus à l'Eté 2013. 


A cette époque, nous avions des incertitudes au sujet de notre trésorerie. Mise en péril par une subvention conditionnée à des dépenses pour son versement et qui ne l'a pas été dans sa totalité.


De plus, le moteur était rempli d'eau, sans doute depuis plusieurs années (radiation), et nous n'arrivions même pas à le virer.(tourner à la main)


Depuis l'Eté 2013, nous avons organisé les salons "Haut-Doubs Miniatures" 2013 et 2014, qui ont rencontré un énorme succès. Cela nous a permis de consolider notre trésorerie. 


Nous avons réfléchi à la meilleure façon d'intervenir sur le moteur.


Début 2015, la SNCF nous a subitement relancés au sujet de l'agrément de l'autorail X2816, après plusieurs demandes de notre part jusqu'en 2013 restées sans réponses. 


C'est cet événement  qui a déclenché la remotivation et 'intensification des travaux de restauration de l'autorail X2816. 


Le Samedi 28 Février 2015 : vidange moteur et démontage culasse

La première opération à réaliser, était la vidange du moteur contenant environ 120 litres d'huile neuve, afin de ne pas la souiller par l'utilisation d'un produit dégrippant "Transyl" . 


Cette opération a été réalisée en utilisant à l’extérieur une pompe Japy prélevée sur un autorail, autre que le l'X2816.


Ce type de pompe sert habituellement à lubrifier le moteur avant chaque démarrage. 


L'embout de vidange sortant du carter moteur a été modifié par Michaël lors de la toute première vidange, et permet ainsi d'adapter facilement un raccord style robinet pour y fixer un jet d'eau.


Nous utilisons un tuyau transparent pour voir passer l'huile ...

(4 photos ci-dessous)









La seconde opération à réaliser, était d’une part, le démontage minutieux d’au moins une des 12 culasses pesant près de 50 kilos chacune, afin d’accéder aux chambres, chemises et pistons. 


D’autre part, il s'agissait de tester la mise en oeuvre du Transyl, un produit qui a un effet dissolvant sur la rouille, sur les 12 chemises et les segments.

(Les 2 photos ci-dessous montrent l'état d'une culasse avant nettoyage puis après nettoyage, sur sa partie supérieure )



(Les 4 photos ci-dessous montrent les effets du Transyl sur la rouille présente en surface de la chemise de la première culasse traitée)

Les 11 autres culasses ont ensuite été traitées de la même manière  au moyen d’une seringue spéciale pour bovins, adaptée par Michaël, afin d’injecter le produit dans les chambres pour qu'elles trempent durant plusieurs jours.

(Photo ci-dessous)

Le Mercredi 4 Mars 2015 restera un jour Historique, en effet Michaël est retourné seul sur place quelques jours après et a réussi à virer le moteur sans à coups, en avant et en arrière, grâce à l’effet du Transyl. Ceci était jusqu’alors impossible, et c’était une source d’inquiétude pour l’avenir de l’autorail et surtout de son moteur MGO.

 
 

Le Samedi 14 Mars 2015 : vidange "Transyl", démontage injecteurs et confection joints

Il s’agissait d’abord de pomper directement le Transyl qui par gravité et descendu dans le carter moteur, décolant au passage les segments. Grâce à la pompe Japy, selon le même montage que le 28 Février, le carter a été rincé plusieurs fois avec de l'huile usagée afin d'éliminer tout le Transyl, puis avec de l'huile neuve.

Nous avons pris un maximum de précaution afin de préserver le moteur.

(Les 2 Photos ci-dessous : la pompe Japy prête à fonctionner, puis le versement de l’huile)

Nous avons profité du démontage pour contrôler tous les injecteurs.

Un outil spécial pour les retirer a été prêté par un atelier SNCF.

Les 12 injecteurs ont donc été retirés des culasses, afin d'être contrôlé, retaré si besoin, 3 ont eu leur buse changée.

(Les 2 photos ci-dessous montrent le retrait d’un injecteur de culasse)

Un injecteur avant nettoyage et contrôle.

Deux injecteurs après traitement, celui de droit a eu sa buse changé.


Des feuilles de joints à découper ont été commandées chez un fournisseur, il s'agit de découper minutieusement au cutter selon les modèles voulu.

 (Les 3 Photos ci-dessous : le modèle de couleur noire, et les joints réalisés par Fred de couleur beige)

Le Samedi 28 Mars 2015 : réinstallation des injecteurs, vidange reste "Transyl", et grattage

La semaine précédente, nous sommes allés chercher les injecteurs révisés à DIJON (21). Sur les 12, 3 étaient mal tarés, et 2 hors service ont été réparés.

 (Les 2 photos ci-dessous montrent le déballage des injecteurs)

Le grattage des saletés présentes en surfaces a été effectué. Du "White Spirit" et une pierre à faux ont été utilisés. La vidange du reliquat du "Transyl" a été réalisé avec la seringue à bovins.

(Les 3 photos ci-dessous montrent le grattage d'une culasse, puis sa remise en place, et  l'aspiration du reliquat de "Transyl" avec la seringue à bovins)

10 des 12 injecteurs, les joints situés entre la culasse et le bloc culbuteur, et les caches culbuteurs, ont été soigneusement remontés. Les caches ont été lustrés par Michaël. Les 2 autres injecteurs seront remontés ultérieurement.

(Les 3 photos ci-dessous montrent le raccordement de la rampe d'alimentation des injecteurs)

(Les 2 photos ci-dessous montrent les joints découpés par nos soins avant et après mise en place)

(La photo ci-dessous montre les cache-culbuteurs remontés d'un côté)


Les 2,3,7,8 et 9 Avril 2015 : resserrages, nettoyages, et remontages divers

Le Jeudi 2 Avril, nous avons resserré des culasses avec une clef dynamométrique qui nous a été prêtée.

(Les 2 photos ci-dessous montrent l'utilisation de la clef dynamométrique)

Le Vendredi 3 Avril, le circuit de refroidissement a été remonté, après nettoyage soigné, et réfection de joints.

Entretemps, nous avons réussi à trouver un nouveau fournisseur, et nous lui avons commandé des batteries neuves, après de nombreuses recherches et heures passées chez des fournisseurs locaux ou sur le net, car l’ancien fournisseur n’existe plus depuis 2013.

Finalement nous avons pu joindre un commercial de l'ancienne société, qui avait encore quelques batteries identiques à celles des autorails X2800, mais pas suffisamment au final.

Il nous a donc réorientés vers un autre fournisseur de NEVERS (58), qui les a commandées en Angleterre...

Le Mardi 7 Avril, un bloc culbuteur a été nettoyé méticuleusement, les joints ont été refaits et ajustés.Le bloc, l’injecteur, et la rampe de graissage, ont été remontés. Un carter de protection de pompe à injection a aussi été nettoyé.

(Les 2 photos ci-dessous montrent le bloc culbuteur avant et après nettoyage)

(Les 2 photos ci-dessous montrent l'ajustement d'un joint)

(Les 2 photos ci-dessous montrent l'emplacement du bloc culbuteur avant, puis après le remontage du bloc, de l'injecteur et de la rampe de graissage)

Le Mercredi 8 Avril, les rampes d’alimentation / retour gasoil, les joints et couvercles des blocs culbuteurs, la boîte d'arrivée d'air avec les joints et sa goulotte, les côtés des culasses recevant cette boîte, et le raccordement de la boîte à la canalisation turbo ont été nettoyés et remontés.

(Les 2 photos ci-dessous montrent la rampe d'alimentation gasoil remontée, puis la rampe retour gasoil avec joints et couvercles remontés)

(Les 3 photos ci-dessous montrent le nettoyage en extérieur de la boîte d'arrivée d'air, puis le raccord boîte / canalisation turbo avant et après nettoyage)

Le Jeudi 9 Avril, le raccordement des deux réservoirs d’air principaux extérieurs remplacés en 2013 a été terminé.

Les nouveaux raccords, plus volumineux, ont nécessité de décaler légèrement les réservoirs de quelques centimètres.

(Les 2 photos ci-dessous montrent les travaux de raccordement et de décalage à l'aide d'une sangle des réservoirs d'air)

Le Samedi 11 Avril 2015 : "Coolelf", radiateur et fuite

Nous avons injecté du "Coolelf" - un liquide de refroidissement - dans le moteur.

Nous avons transvasé le "Coolelf " contenu dans un grand tonneau vers des bidons plus petits, opération réalisée dans le local infra avec la pompe à moteur après nettoyage de son circuit.

Les 7 bidons ont ensuite été transportés jusqu’au pied de l’autorail.

 (Les 2 photos ci-dessous montrent le remplissage des bidons dans le local infra, puis les bidons au pied de l'autorail, après leur transport avec un diable)


Pour l’injection du "Coolef" avec la pompe à moteur sans reflux, l’orifice a dû être disqué, afin d’y fixer un embout standard type tuyau d'arrosage.

 (Les 3 photos ci-dessous montrent le disquage, l'embout fixé, et l'injection du "Coolelf")

 

Cependant un joint oublié et manquant a causé une fuite de "Cooelf".

Il a fallut démonter de nouveau le moteur dans la foulée pour trouver la cause de la fuite.

Ceci a évité de perdre du temps, et nous a permis de nous rapprocher d'Europorte Proximité de Gray afin de se procurer le joint en question.

Nous avons profité de cette occasion pour prendre aussi tout les autres joints en périphérie, afin de ne
pas avoir à démonter une troisième fois le moteur...

(Les 3 photos ci-dessous montrent la fuite de "Coolelf", la position du joint manquant et de ceux que nous remplacerons de nouveau par précaution, et les nouveaux joints que nous nous sommes procurés)

Les 21, 22 et 23 Avril 2015 : filtres, resserrages et nettoyages divers

Le Mardi 21 Avril, nous avons de nouveau nettoyé les pièces démontées le 11 Avril, et mis en place des joints d’injecteurs et de culasse obtenus chez Europorte à GRAY (70).

 (La photo ci-dessous montre les nouveaux joints mis en place)

Le Mercredi 22 Avril, nous avons changé les filtres papiers du compartiment moteur, et nettoyé le filtre en sortie de pompe à gasoil et son compartiment sous l’autorail.

 (Les 3 photos ci-dessous montrent les cartouches à leur emplacement, puis sorties, et les nouveaux filtres papier)

Séchage après nettoyage intérieur des cartouches.

 (Les 2 photos ci-dessous montrent le filtre en sortie de pompe à gasoil à son emplacement, et son nettoyage)

Le Jeudi 23 Avril, nous avons remonté la culasse et d’autres pièces, et injecté le "Coolelf"
restant avec la pompe à moteur.

Le resserrage de la culasse a été effectué avec la même clef dynamométrique que le 2 Avril dernier.

(Les 2 photos ci-dessous montrent la culasse remontée, et l'injection du "Coolelf" restant)

Le récit de la suite des travaux prochainement.